La focalisation sur le problème donne un objectif tandis que la connexion avec la personne fait apparaître la solution.

Si tu penses que tu ne peux pas le faire, dans ce cas, ne sois pas toi: Sois quelqu’un d’autre qui peut le faire!

Dans la première partie de ma vie, j’étais la reine de l’adaptation.

Orientée vers un avenir qui existait avant tout dans mon imagination, une utopie dans laquelle tous mes désirs seraient satisfaits.Imaginer et visualiser le possible remplaçait le fait d’être dans le présent et de le vivre.

La vérité crue est que le monde était pour moi un endroit effrayant et menaçant dans lequel je ne me sentais ni aimée, ni soutenue.Un comportement de clown me permettait de ne pas ressentir cette souffrance grâce à une fuite en avant perpétuelle.

Je suis devenue boulimique de connaissances,de formations, de livres, de tout ce qui m’aiderait à comprendre, et donc, à exister…Je mentalisais bien tout ça, l’appliquant  » en vrai » uniquement dans mon mental, afin d’éviter ce vide central que je ressentais sans en avoir conscience.

la vie, dans sa grande générosité, nous apporte ce dont nous avons besoin pour grandir…

Ainsi, les mêmes erreurs, les mêmes murs, de plus en plus violents revenaient sans cesse…jusqu’au drame qui a fait volé en éclats ce joli mental…

La fille aux plumes représente le phénix, qui meurt et renaît de ses cendres, ce qui n’enlève ni la douleur du feu, ni celle de la mort à soi, car la véritable transformation n’est possible qu’en se mettant en phase avec les lois de l’être et non avec celles de la personnalité construite.

Aujourd’hui, je souhaite transmettre les clefs gagnantes qui ont fonctionné dans mon expérience.Il y a beaucoup de théories, et j’en ai essayé énormément.Je vous parlerai uniquement de celles qui ont vraiment transformées ma vie.